Un peu d’histoire

Brouhaha Productions est né en 2006 sous l’impulsion de Vincent Boisseau, musicien, qui en assure la direction artistique,  et Yann Albert, auteur de théâtre,  qui en sera le premier président. Les statuts de cette association sont très clairs : la production et la diffusion du spectacle vivant, plus particulièrement des formes artistiques musicales interdisciplinaires (ex : danse et musique, théâtre et musique, ciné concerts, musique de rue etc…).

Plusieurs spectacles ont vu le jour depuis 2006. F.B.I, Fanfare Burlesque d’Intervention,  dont la première représentation a eu lieu en Décembre 2006,  s’est aujourd’hui produit plus de deux cinquante fois dans différentes programmation et festivals et France et en Europe (Belgique, Suisse, Espagne).

En 2008, Brouhaha Productions co-produit avec Jazz à Poitiers  Le Bonheur, ciné concert sur le film d’Alexandre Medvedkine.  Le Bonheur – ciné-concert, a bénéficié d’une résidence de création au Carré Bleu – Jazz à Poitiers, en coproduction avec la MJC Aliénor d’Aquitaine de Poitiers, avec l’aide de l’ADAMI, de la SPEDIDAM et du CNV et le soutien de la Fédération Française des M.J.C et du dispositif Passeur d’Images (DRAC Poitou-Charentes)

Les Tribulations d’Harold, ciné-concert-spectacle, voit le jour en 2011. Cet objet musical et théâtral mêle la dimension burlesque et pantomimée à une création musicale et un environnement sonore original sur l’œuvre d’Harold Lloyd. Cette création bénéficiera du soutien de la DRAC Ile de de France, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM, et d’une co-production avec plusieurs théâtres dont l’Espace 89 à Villenuve la Garenne. Ce spectacle rencontre un succès public et professionnel lors des festivals d’Avignon 2012 et 2013, et est actuellement toujours en tournée après plus de deux cent représentations.

2015, c’est l’année en chantier, de nouvelles créations sont gestation. Avec  Les Oignons Verts / Official French Soul Orchestra, la compagnie propose un concert burlesque qui reprend les préoccupations artistiques emblématiques de la compagnie :  proposer un spectacle musical de proximité, à destination d’un tout public familial, en rue, sur un plateau de théâtre où dans une salle des fêtes.

On retrouve chez Brouhaha Productions comme un axe imaginaire qui relierai la Commedia del’Arte au cinema de Keaton, les BD de Gotlib aux fantaisies de Spike Jones.

Les commentaires sont fermés